Menue
Camping-Tipps für den Frühling im Dethleffs Wohnwagen
Swoosh

Un chargement correct

Comment arriver à bon port avec son attelage

Charger sa caravane de manière appropriée offre une triple protection : contre les accidents, les dommages et les contraventions. Nous vous révélons les points essentiels pour un chargement correct et verrons comment échapper aux amendes et aux dommages. Profitez des précieux conseils de Richard Angerer, expert Dethleffs et responsable du service construction Caravanes :

Bien répartir la charge

Un chargement incorrect et négligé recèle trois risques : une mauvaise répartition du poids affecte la tenue de route de la caravane, tandis qu’une charge lourde venant à se désarrimer risque d’endommager le mobilier. Une surcharge, quant à elle, risque non seulement de causer des pannes, mais expose aussi à une amende très salée. Il est donc essentiel de savoir combien pèse sa caravane (masse à vide), quel peut être son poids au maximum (masse maximale admissible) et quelle est la charge sur le dispositif d’attelage. Le véhicule tractant est lui aussi soumis à des limites de poids. Il existe des spécifications en matière de poids tractable, de masse maximale admissible, de charge par essieu et de charge sur le dispositif d’attelage.

Pour la caravane comme pour le véhicule tractant, les valeurs maximales sont indiquées dans les papiers du véhicule (carte grise) ainsi que sur les plaques signalétiques. Il est recommandé de mesurer soi-même le poids réel de la caravane et du véhicule tractant, étant donné que les dispersions et les accessoires montés ultérieurement peuvent augmenter la masse à vide. Les balances étalonnées des coopératives agricoles, des fournisseurs de matériaux de construction ou des centres de contrôle de véhicules conviennent parfaitement. Tous ne disposent cependant pas d’une balance, mieux vaut donc appeler au préalable.

On Tour mit dem Dethleffs Nomad

Quelle doit être la charge sur le dispositif d’attelage ?

La charge sur le dispositif d’attelage doit représenter au moins quatre pour cent du poids tractable effectif, la limite minimale fixée étant de 25 kilogrammes. Elle devrait cependant toujours atteindre la valeur maximale. En effet, plus la charge sur le dispositif d’attelage est élevée et moins la caravane sera sensible au louvoiement. Exemple : un attelage avec une charge sur le dispositif d’attelage de 25 kilogrammes commence à louvoyer à une vitesse légèrement supérieure à 90 kilomètres-heure, comme l’ont montré les tests routiers réalisés par le magazine CARAVANING.

Avec une augmentation de 50 kilogrammes de la charge sur le dispositif d’attelage, soit 75 kilogrammes, l’oscillation débute seulement à 113 kilomètres-heure. La charge sur le dispositif d’attelage est certes supportée par le véhicule tractant, mais la caravane dételée, c’est-à-dire avec les roues et la roue jockey sur la balance, ne doit pas dépasser la masse maximale admissible. Certains constructeurs de voitures indiquent des charges plus élevées pour l’essieu arrière et/ou pour les masses maximales admissibles en mode remorquage jusqu’à 100 kilomètres-heure, afin de ne pas trop amoindrir la charge maximale du véhicule tractant.

Calcul de la charge sur le dispositif d’attelage

Comment calculer la charge sur le dispositif d’attelage ? Il existe pour cela trois possibilités : avec une balance spéciale, un pèse-personne ou une roue jockey avec pèse-flèche intégré. Si vous ne souhaitez pas investir dans un pèse-flèche spécial, vous pouvez vous aider d’un pèse-personne précis. Dans ce cas, il vous faudra également une barre en bois ou en métal ayant exactement la longueur nécessaire pour que la caravane soit parfaitement à l’horizontale lorsque la barre repose à la verticale sur la balance et est insérée dans le logement de la boule d’attelage (ou dans la position exacte dans laquelle se trouve la caravane à l’arrière du véhicule tractant chargé). En effet, plus le timon est bas et plus la charge sur le dispositif d’attelage augmente.

Liste de vérification : un chargement optimal !

  • Placards de pavillon : l’idéal pour les textiles légers. Les compartiments ouverts restent vides
  • Cuisine : en bas les objets lourds, en haut les objets légers. Si le réfrigérateur se trouve du même côté, faire attention à la répartition de la charge (gauche/droite)
  • Armoires : les vêtements pendus ne doivent pas trop osciller
  • Coffres de banquettes et de lit : place pour les meubles, le barbecue et la tente
  • Règle la plus importante : ranger au plus près des essieux et du sol (voir plus haut). Faire attention aux tuyaux de chauffage, aux câbles et aux conduites d’eau
  • Vélos : dans l’idéal, sur le timon de la caravane ou le toit de la voiture, les porte-bagages arrière des caravanes étant problématiques
  • Toujours charger les objets lourds dans la voiture !